Couscous vegé-facile ☼ (le plein de soleil)

Couscous

Ça faisait longtemps que j’avais envie de couscous mais n’ayant plus de couscoussier, ça restait dans un coin de mon cerveau comme une envie qui revenait de temps à autres et que je remettais à plus tard. Parce que le couscous c’est Saadia, une mamma marocaine qui m’a appris à le faire et je ne me voyais pas déroger à sa recette.
Après avoir regardé la semoule dans mon placard pendant des lustres, je me suis enfin décidée à essayer de faire un couscous végétarien et sans couscoussier, mais qui soit le plus proche possible de la recette d’origine.
Et je ne suis pas déçue du résultat. 

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 2 verres à soda de semoule moyenne
  • 1 boite de pois chiches
    (tu peux utiliser des pois chiches secs mais il faudra les faire tremper la veille)
  • 4 carottes
  • 4 tomates
  • 2 courgettes
  • 1 petit potiron ou un quart de grand
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • Huile d’olive
  • Sel et Poivre
  • Gingembre, Curcuma et Piment (en poudre)
  • Persil et coriandre (une petite botte)
  • Une noisette de beurre

 

Préparation des légumes:

Pour commencer, coupe l’ail en gros morceaux (ce sera plus facile de les retirer lors du dressage) et émince l’oignon. Coupe courgettes et carottes en 4 dans le sens de la longueur et les tomates en petits dés.
Prépare le potiron: lave-le mais ne l’épluche pas. Enlève juste des petits morceaux de peau par endroits pour faciliter la cuisson, coupe-le en quartiers et retire les graines.

Faire rissoler:

Dans une grande casserole, cocotte ou fait-tout, verse un généreux filet d’huile d’olive et fais-y fondre l’ail et l’oignon.

Ajoute les tomates, le sel, le poivre et une cuillère à café de chacune des épices (plus ou moins pour le piment, tout dépend s’il est très fort ou pas). Laisse cuire environ 10 mn, les tomates doivent quasiment fondre et former une sauce.

Cuisson:

Ajoute 1L d’eau et les carottes puis couvre et laisse cuire 20mn.
Ajoute les courgettes, les pois chiches, le persil et la coriandre.
Pour les herbes, je te propose 2 options : tu peux simplement les hacher, ou faire un petit bouquet attaché avec un fil alimentaire (pour avoir le goût sans les morceaux)
Laisse cuire encore 15mn puis ajoute les tranches de potiron.
Laisse cuire encore 20 minutes. Goûte de temps en temps la sauce pour rectifier éventuellement et pique les légumes avec la pointe d’un couteau pour vérifier la cuisson.

La semoule :

Si tu as un couscoussier à la maison, je te recommande de cuire la semoule à la vapeur et de l’égrainer avec les doigts. Ça brûle un peu mais ce sera meilleur. Sinon, si comme moi tu fais avec les moyens du bord, voici comment tricher: semoule
Fais bouillir de l’eau. Fais fondre une noisette de beurre dans une poêle avec un filet d’huile d’olive. Verse la semoule, remue avec une cuillère en bois. Arrête la cuisson et ajoute autant d’eau que de semoule (donc 2 verres à soda d’eau chaude) et couvre le temps que la semoule absorbe l’eau. Égraine le couscous avec une fourchette. Pour éviter l’effet « mou » de la semoule trop imbibée d’eau, remets-le sur le feu pendant 2 minutes en remuant bien avec une cuillère en bois.

 

Dispose le couscous en dôme dans l’assiette, dispose les légumes par-dessus puis verse quelques louches de sauce, en cherchant bien au fond de la casserole pour avoir pois chiches, tomates et oignons.

Publicités

Un gratin ou un sort! Spécial Halloween

recette qui fait peur

Tremblez, tremblez, voici la recette qui
fera frémir dans les chaumières!

–Scène de crime– 

Identité de la victime: un petit potiron, tout jeune (le pauvre)
qui avait encore tant à vivre!
Armes du crime: un couteau, un plat à gratin, une râpe à fromage
et un four (mais quelle barbarie!)
Suspect N°1: une jeune femme se prétendant foodblogger
(et puis quoi encore?)
D’après la police, le jeune potiron aurait été retrouvé mutilé, recouvert de cheddar et brûlé vif
(âmes sensibles s’abstenir)

C’est de saison et en trouve partout en ce moment, Halloween oblige, j’ai nommé le potiron (citrouille pour les intimes).
Mais comment le préparer sans se casser la tête?
Je te propose un gratin de potiron au cheddar (si tu ne trouves pas de cheddar en France, c’est sympa aussi avec de Comté)

Préchauffe ton four à 200° pour commencer. Lave et épluche le potiron. Il te faudra pour ça un bon couteau et des p’tits muscles parce que la peau du potiron est super dure. Retire également les graines.
Coupe le potiron en petits dés puis dispose-les dans un plat à gratin. Verse un filet d’huile d’olive, saupoudre d’une pincée de sel, de poivre et de noix de muscade puis mets le tout au four pendant 25 minutes.

Au bout de 25 minutes, retire le gratin du four pour le recouvrir de cheddar que tu auras préalablement râpé puis remets-le au four pendant 25 minutes.
C’est prêêêêêt !!

 un gratin ou un sort

Quiche vite faite, bien faite

crostata salata

On mange quoi ce soir? En panne d’idées?
Et pourquoi pas une quiche ? C’est simple, vite fait, ça marche à tous les coups, tu peux la garnir de ce que tu veux, selon ton humeur, ta fantaisie ou ce qu’il y a dans le frigo. D’ailleurs, pour vider le frigo et utiliser les ingrédients avant qu’ils ne périment c’est parfait.

Pour commencer, il faut faire une pâte brisée. Lis ici la recette express (5 minutes, grand max)

Ensuite, tu garnis ta quiche selon tes goûts. Je te propose de disposer une couche de pousses d’épinards, une de tomates coupées en tranches, un peu de saumon fumé et quelques morceaux de fromage de chèvre.

Pour finir, bats un œuf dans un bol et ajoute-y un demi verre de crème fraîche, une pincée de sel et poivre. Verse le tout sur la quiche et mets-la au four à 200° pendant environ 35 minutes.

Variante :
La prochaine fois, essaie la quiche aux tomates-cerise, thon, olives et mozzarella.

 

Moricettes alsaciennes

Moricette

Les moricettes sont des petits pains briochés alsaciens faits avec la même pâte que celle des bretzels. On les mange généralement en sandwiches que l’on garnit avec ses ingrédients préférés.
La plus courante en Alsace est la moricette à la charcuterie mais si comme moi tu n’en es pas adepte, laisse libre cours à ta fantaisie ! Poisson fumé, fromages, olives et légumes croquants sont les bienvenus !

Recette en 10 étapes simples, débutants acceptés !

 Ingrédients (pour 8 à 10 Portions) :

Pour la pâte :

  • 500 g de farine 
  • 10 g de sel fin
  • 10 g de levure de boulanger 
  • 15 cl d’eau 
  • 15 cl de lait
  • 35 g de beurre ramolli

Pour le bain :

  • 1 litre d’eau
  • 1 cuillère à café de bicarbonate 
  • 2 cuillères à café de sel 

Pour la finition :

  • 1 jaune d’œuf 
  • graines (sésame, pavot, lin, courge), herbes (origan, romarin, thym) ou fromage râpé : c’est toi qui choisis !

Préparation de la recette : 

Etape1 :
Dans un saladier, mélange la farine et le sel. Forme un puits au centre.

Etape2 :
Mélange l’eau et le lait, fais tiédir le tout à feu doux dans une casserole pendant quelques minutes. Le liquide ne doit pas bouillir, juste tiédir, tu devras y mettre les doigts, attention !

Etape3 :
Dans un petit bol émiette la levure avec les doigts et dilue-la doucement en y versant un peu de mélange eau-lait. Mélange bien puis verse le liquide dans le puits.
Mélange doucement le liquide avec les doigts en y incorporant peu à peu la farine se trouvant au bord du puits.
Quand le liquide sera mélangé avec assez de farine pour devenir une pâte, continue à ajouter petit à petit le reste du liquide en continuant le procédé.
En théorie, avec ces mesures tu devrais obtenir une pâte ni trop sèche ni trop collante. Mais si ta pâte est collante, ajoute de la farine. Si au contraire tu vois que tu manques de liquide pour bien mélanger, ajoute un peu d’eau tiède.

Etape4 :
Quand tu obtiens une belle boule de pâte homogène, ajoute-y le beurre coupé en petits morceaux et continue à travailler ta pâte.
Pour obtenir une mie moelleuse, il faut faire entrer de l’air dans la pâte. Pour cela, étire ta pâte puis replie-la en 2 une dizaine de fois.
Evidemment, si tu as un robot de cuisine qui te permet de faire la pâte, c’est plus simple : il te suffit d’y verser les ingrédients et le robot travaille pour toi.
Si tu n’en as pas, pas de panique : pas besoin de travailler la pâte pendant des heures, quelques minutes suffisent. Et puis ça va te muscler tes p’tits bras.

Etape5 :
Laisse reposer ta pâte pendant au moins 1 heure, dans un saladier recouvert d’un torchon. Choisis un endroit à l’abri des courants d’air et si possible près d’une source de chaleur (surtout en hiver). Perso je la mets dans le four éteint : elle est à l’abri de la lumière et des courants d’air.

Etape6 :
Quand ta pâte aura doublé de volume, préchauffe ton four à 200°C.
Prépare une plaque pour le four et recouvre-la de papier sulfurisé.
Dans une casserole, fais bouillir 1 litre d’eau, ajoute le sel et le bicarbonate.
Divise la pâte en portions égales (environ 8 à 10 portions) et forme des petits boudins.

Etape7 :
Plonge ces boudins un à un dans l’eau bouillante pendant 30 secondes puis dépose-les sur la plaque pour le four.

Etape8 :
Tu te souviens du jaune d’œuf dont tu avais besoin ? Ben c’est maintenant qu’il va te servir ! Tu vas préparer ce qu’on appelle une dorure : c’est ça qui va donner une belle couleur bronzée à tes moricettes.
Verse ton jaune dans une petite coupelle et casse-le avec une fourchette. A l’aide d’un pinceau de cuisine, badigeonne tes moricettes avec le jaune d’œuf. Strie ensuite chaque moricette sur le dessus à l’aide d’un couteau sans dents humide : ainsi elle gardera sa forme et ne se déchirera pas pendant la cuisson.

Etape9 :
Saupoudre ensuite tes moricettes avec tes graines ou herbes préférées. Je te propose un mélange de graines de sésame, pavot et lin avec un peu d’origan et de romarin ciselé mais laisse ta créativité parler !
Hop, direction le four pour 15 à 20 minutes sur chaleur tournante, puis 5 minutes sur grill pour donner une belle couleur dorée à tes moricettes.

Etape10 :
Quand les petits pains auront refroidi, prépare des sandwiches aussi bons qu’originaux.
Essaie par exemple la tapenade, quelques anchois, des tomates cerise, une feuille se salade pour le croquant. Bon appétit !

N’hésite pas à poser des questions si besoin et à m’envoyer les photos de tes réussites!

Plateau télé, potatoes et mayo (une fois n’est pas coutume)

Image

Comme une envie de junk food ce soir ? Genre potatoes-mayo ? (bah oui, ça arrive…) 
Pourquoi foncer au fast food du coin quand tu peux faire ça chez toi et avec de vrais aliments sains (ou presque) ?
Faire des potatoes maison c’est facile, que dis-je, easy !!
Tu coupes tes pommes de terre en quartiers, tu les mets dans une boîte hermétique. Ajoute un filet d’huile d’olive, du sel, du curcuma, du paprika, du persil ciselé, 2 cuillers à soupe de farine.
Un peu de musique ♪♫ et tu shake, tu shake ♫♪ – tu secoues bien ta boîte hermétique dans tous les sens (ah oui, fallait la fermer avant, détail qui a son importance…)
Et voilà, reste plus qu’à mettre une poêle sur le feu avec ce qu’il faut d’huile pour faire frire tes potatoes.

Et pour la mayo ?

Dans un saladier, tu mets un jaune d’œuf, une cuiller à café de vinaigre et une demi de moutarde de Dijon. Tu fouettes le tout, puis t’ajoutes de l’huile (colza, tournesol…) au fur et à mesure jusqu’à obtenir la consistance idéale.
Le blanc d’œuf dans tout ça ? Tu le montes en neige et t’ajoutes la moitié environ à ta mayo pour l’alléger. Un peu de persil et de ciboulette ciselées et c’est parti pour le plateau télé !!

Croquettes de thon à la ricotta

Image

Vous l’avez plébiscitée sur Facebook, elle a donc l’honneur et le privilège d’être la toute première recette publiée sur mon blog!

*applaudissements*

Aujourd’hui, une recette toute simple, rapide mais tellement bonne: des croquettes dorées et croquantes à l’extérieur, mais moelleuses à l’intérieur.

Toi qui es en panne d’idées, qui n’a pas le temps, pas de super matériel de pro dans ta cuisine et pas un budget astronomique non plus, cette recette est pour toi.

Image

 

Pour réaliser cette recette, il te faudra: 

  • 250g de thon à l’huile d’olive, soit 2 boîtes (en France le thon à l’huile d’olive ça ne se trouve pas partout mais teste-le et tu verras la différence)
  • 250g de ricotta 
  • 2 oeufs
  • 1 cuillère à soupe de câpres (facultatif)
  • quelques branches de persil haché
  • du Parmigiano râpé
  • de la chapelure (évite les composés dits « croquants », la vraie chapelure composée simplement de pain sec c’est bien mieux)
  • une pincée de sel et de poivre
  • de l’huile pour la friture

Variantes: tu peux ajouter quelques anchois en petits morceaux ou remplacer le Parmigiano par un autre fromage, comme le Grana Padano ou le Pecorino.

Matériel: un saladier, une poêle, une fourchette, une spatule, des essuie-tout. Plus simple que ça, tu meurs.

C’est parti:

Dans ton saladier commence par mettre le thon, après l’avoir égoutté, puis émiette-le avec la fourchette.

Ajoute ensuite la ricotta, le sel et le poivre et mélange le tout. Ajoute les œufs, mélange de nouveau.

Complète ce mélange avec le persil et les câpres puis le Parmigiano râpé.

A ce stade, ton mélange devrait être un peu trop liquide pour faire des boulettes. Ajoute donc la chapelure petit à petit jusqu’à l’obtention d’une consistance un peu plus solide.

Verse de la chapelure dans une petite assiette puis forme dans ta main des petites boules avec le mélange précédemment obtenu que tu recouvriras une à une de chapelure.

Écrase légèrement les boulettes sur le dessus de façon à former des croquettes circulaires mais plates: la cuisson sera plus homogène.

Fais chauffer l’huile dans la poêle puis fais frire tes croquettes. Quand elles sont bien dorées, pose-les sur un papier absorbant pour retirer l’excès d’huile.

Il ne reste plus qu’à servir. Bon appétit!