Plaisir des sens

macarons3

Si manger un bon plat est un plaisir, le préparer l’est tout autant. Quand on prépare un plat, du moment où on sort les ingrédients du frigo au moment où on le sert à table, c’est un plaisir qui va crescendo.

Cuisiner c’est se préparer psychologiquement à déguster quelque chose qu’on aime.

Et quel plaisir pour les oreilles que d’entendre un émincé d’oignon crépiter sous l’effet de l’huile chaude dans la poêle, quel plaisir sensuel que de former de ses mains des petites boules de pâte qui deviendront de beaux gâteaux dorés, sans parler de l’excitation qui vous prend quand vous commencez à sentir un parfum enchanteur qui se dégage du petit plat qui mijote doucement.

Votre chef d’œuvre qui évolue, qui se transforme petit à petit met cette petite étincelle dans vos yeux jusqu’au moment où, ça y est, après avoir réveillé tous vos sens l’un après l’autre, il est enfin prêt à être dégusté.

Allez y doucement, régalez vous, prenez le temps de savourer ce moment de plénitude, vous l’avez bien mérité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s