Γαλακτομπούρεκο (Galaktoboureko)

foto 2

Toi qui as lu le récit de mes aventures culinaires en Grèce et qui attendais avec impatience de découvrir quelle recette j’allais te proposer, la voici ! Tu le sais, je me suis dévouée, avec beaucoup de courage, à goûter  tout un tas de spécialités culinaires plus bonnes les unes que les autres. Puis j’ai testé cette recette à la maison avant de te la proposer. Moi qui adore les pâtisseries en tout genre, j’ai totalement fondu pour le Galaktoboureko. Je t’ai déjà parlé des Börek (ou Burek), ces spécialités à base de pâte filo garnies d’épinards ou de fromage pour la version salée et de noix pour la version sucrée. Et ben le Galaktoboureko c’est une autre variante sucrée du Börek, à base de crème onctueuse à la semoule et subtilement parfumée à la vanille et à la cannelle.

Pour réaliser cette recette (pour 8 belles portions), il faudra te munir de :

Pour le gâteau:

  • 120gr de sucre
  • 80gr de semoule extra-fine
  • 1 litre de lait
  • 6 oeufs
  • 1 citron non traité
  • 1 gousse de vanille ou 2 pointes de couteau de vanille en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 1 paquet de pâte filo (500 grammes environ)
  • 80 grammes de beurre
  • 40 grammes d’huile au goût neutre (par exemple huile de colza)

Pour le sirop:

  • 1 tasse à thé d’eau
  • 1 tasse à thé de sucre
  • 1 bouchon de fleur d’oranger
  • le jus d’un demi citron
  • un peu de cannelle

La préparation du Γαλακτομπούρεκο, prononcé Galaktoboureko, commence par le sirop que tu verseras sur le gâteau. Dans une petite casserole verse l’eau, le sucre, le jus de citron, la cannelle et l’eau de fleur d’oranger et porte le mélange à ébullition pendant un bon quart d’heure. Laisse le sirop refroidir pendant que tu prépares le reste.

Si tu utilises une gousse de vanille, incise-la dans le sens de la longueur pour en sortir les graines en raclant avec un couteau.

Fais chauffer le lait dans une casserole. Pendant ce temps râpe le zeste d’un demi citron, que tu ajouteras plus tard. Quand le lait commencera à devenir tiède, ajoute-y la semoule en pluie, le sucre et une pincée de sel et mélange régulièrement avec un fouet jusqu’à ébullition. Retire le lait du feu dès qu’il se met à bouillir et, tout en continuant à remuer, ajoute au mélange le zeste de citron, les graines (ou l’extrait) de vanille et 6 œufs battus.

Dans une petite casserole, fais fondre à feu doux le beurre dans l’huile sans le porter à ébullition.

A l’aide d’un pinceau de cuisine, badigeonne une à une la moitié des feuilles de pâte filo du mélange beurre-huile puis dépose-les dans un moule à gratin beurré. Si les feuilles n’ont pas la même grandeur que ton plat, il suffit de les découper et poser les morceaux de sorte que l’ensemble du plat soit recouvert de la même quantité de feuilles.

Verse ensuite la crème dans le plat par-dessus les feuilles de pâte filo. Badigeonne l’autre moitié des feuilles et dépose-les de la même façon sur le mélange. Pour finir, trempe ton pinceau dans de l’eau pour humidifier le dessus du galaktoboureko  puis direction le four à 180 degrés pendant 1 heure.

Quand le galaktoboureko sera cuit, verse délicatement le sirop sur la surface pour sucrer et aromatiser ton dessert intergalactique. Savoure-le de préférence tiède mais il sera tout aussi bon sorti du frigo pendant 2 jours, s’il résiste à ta gourmandise.

 

Publicités

Crème de lait et fleur d’oranger sur lit de pêches et abricots

Il était temps! Voici enfin la recette en français!mhalbi abricot

Cette crème est une variation du M’halbi libanais (ou Mhalabya), un dessert frais à base de riz au lait, fleur d’oranger et pistache auquel j’ajoute des fruits pour le rendre doublement gourmand.

Frais, léger et délicatement parfumé, c’est certainement le dessert que je préfère quand la température dépasse les 30°. Essaie-le et tu verras que tu ne résisteras pas à la tentation d’en refaire chaque été.

La recette est très simple, pas besoin de matériel spécifique mais le dessert doit être préparé quelques heures à l’avance (ou mieux, la veille) parce qu’il doit refroidir.

Pour faire cette crème (pour 2 personnes), tu auras besoin de :

  • Lait (2 verres de 25cl)
  • Eau (1/2 verre)
  • Sucre de canne (3 cuillères à soupe)
  • Sucre semoule (3 cuillères à soupe)
  • Maïzena (2 cuillères à soupe bombées)
  • Fleur d’oranger (1 cuillère à soupe)
  • 3 abricots
  • 1 pêche
  • Une poignée d’amandes effilées

Variantes:
Tu peux remplacer les amantes par des Pistaches de Bronte (en poudre ou hâchées grossièrement)
Choisis tes fruits de saison préférés

 

Lave les fruits, épluche la pêche et coupe-la en petits morceaux ainsi que les abricots. Mets les fruits dans une poêle avec le sucre de canne et un peu d’eau (3 cuillères à soupe). Surveille la cuisson et ajoute de l’eau si nécessaire. Les fruits seront cuits quand tu pourras les écraser à la fourchette. Comme tu l’auras deviné, tu peux maintenant éteindre le feu et écraser les fruits. Tu peux laisser quelques morceaux entiers ou faire une purée homogène, à toi de choisir.

Dans une casserole verse le lait et l’eau, ajoute la fleur d’oranger, le sucre semoule et la maïzena. Porte le tout à ébullition pendant une quinzaine de minutes, sans cesser de remuer avec un fouet pour éviter que la crème attache ou ne fasse des grumeaux. Le liquide doit épaissir jusqu’à former une crème (la durée de cuisson est variable, tout dépend de la quantité de lait que tu utilises).

Tu peux maintenant prendre tes plus beaux verres à cocktail et déposer les fruits au fond. Verse ensuite doucement la crème de lait sur les fruits et laisse refroidir quelques heures (à température ambiante puis au frigo).

Pour finir, fais dorer les amandes effilées au four ou à la poêle.

Ca y est, tu peux sortir, profiter du soleil pendant que ton dessert refroidit.

Avant de servir la crème, décore-la avec les amandes. Bon appétit!