Un gratin ou un sort! Spécial Halloween

recette qui fait peur

Tremblez, tremblez, voici la recette qui
fera frémir dans les chaumières!

–Scène de crime– 

Identité de la victime: un petit potiron, tout jeune (le pauvre)
qui avait encore tant à vivre!
Armes du crime: un couteau, un plat à gratin, une râpe à fromage
et un four (mais quelle barbarie!)
Suspect N°1: une jeune femme se prétendant foodblogger
(et puis quoi encore?)
D’après la police, le jeune potiron aurait été retrouvé mutilé, recouvert de cheddar et brûlé vif
(âmes sensibles s’abstenir)

C’est de saison et en trouve partout en ce moment, Halloween oblige, j’ai nommé le potiron (citrouille pour les intimes).
Mais comment le préparer sans se casser la tête?
Je te propose un gratin de potiron au cheddar (si tu ne trouves pas de cheddar en France, c’est sympa aussi avec de Comté)

Préchauffe ton four à 200° pour commencer. Lave et épluche le potiron. Il te faudra pour ça un bon couteau et des p’tits muscles parce que la peau du potiron est super dure. Retire également les graines.
Coupe le potiron en petits dés puis dispose-les dans un plat à gratin. Verse un filet d’huile d’olive, saupoudre d’une pincée de sel, de poivre et de noix de muscade puis mets le tout au four pendant 25 minutes.

Au bout de 25 minutes, retire le gratin du four pour le recouvrir de cheddar que tu auras préalablement râpé puis remets-le au four pendant 25 minutes.
C’est prêêêêêt !!

 un gratin ou un sort

Publicités

Gâteau flemmard de l’hiver

foto 3

Envie d’un gâteau et pas envie de se fatiguer ?

Cette recette est pour tous les débutants, les flemmards, les mamans pressées, les working-girls overbookées et les étudiants fauchés.

Il te faut un moule, un saladier,un fouet et un couteau. Difficile de faire plus simple. IMG_5105

Les ingrédients :

  • 2 ou 3 pommes
  • 2 oeufs
  • Farine
  • Lait
  • Sucre (roux ou de canne de préférence)
  • une pincée de cannelle
  • Quelques noix

Aujourd’hui je ne marque pas le poids parce qu’il n’y a pas besoin de peser !

Commence par éplucher et couper les pommes en tranches. Allume ton four et mets-le sur 200°.

Casse les œufs et mets-les entiers dans le saladier puis fouette-les quelques secondes.
Ajoute progressivement la farine (environ 5 cuiller à soupe) et mélange bien. Une fois le mélange épais, ajoute petit à petit le lait pour rendre la pâte plus liquide.
La pâte doit ressembler à une pâte à crêpe mais un peu plus épaisse.
Si tu as mis trop de lait, pas de panique : ajoute simplement un peu de farine.

Quand ta pâte sera homogène, verse-y 2 cuillères à soupe de sucre puis les pommes. Mélange un peu pour que les pommes soient bien enveloppées de pâte.

Pour le moule, tu as 3 options :

  • 1 : un moule à gâteau beurré
  • 2 : un moule à tarte avec du papier cuisson (pour un lavage express, feignasse for life)
  • 3 : des moules à muffins pour des petits gâteaux tout mignons

Quand tu auras choisi ton option préférée, verse la pâte dans le moule puis dépose quelques noix concassées par-dessus.

Hop, au four pour environ 25mn.
Prépare toi un bon thé ou un chocolat chaud, installe toi confortablement sur le canapé et savoure pleinement ton gâteau flemmard!

Close-up of two young women holding hot tea on winter dayPS: Pour plus de moelleux, ajoute un peu de crème fraîche à la recette (2 à 3 cuillères à soupe)
Et saupoudrer le gâteau de sucre de canne avant la cuisson c’est juste le top, ça le fera légèrement caraméliser 

 

 

Moricettes alsaciennes

Moricette

Les moricettes sont des petits pains briochés alsaciens faits avec la même pâte que celle des bretzels. On les mange généralement en sandwiches que l’on garnit avec ses ingrédients préférés.
La plus courante en Alsace est la moricette à la charcuterie mais si comme moi tu n’en es pas adepte, laisse libre cours à ta fantaisie ! Poisson fumé, fromages, olives et légumes croquants sont les bienvenus !

Recette en 10 étapes simples, débutants acceptés !

 Ingrédients (pour 8 à 10 Portions) :

Pour la pâte :

  • 500 g de farine 
  • 10 g de sel fin
  • 10 g de levure de boulanger 
  • 15 cl d’eau 
  • 15 cl de lait
  • 35 g de beurre ramolli

Pour le bain :

  • 1 litre d’eau
  • 1 cuillère à café de bicarbonate 
  • 2 cuillères à café de sel 

Pour la finition :

  • 1 jaune d’œuf 
  • graines (sésame, pavot, lin, courge), herbes (origan, romarin, thym) ou fromage râpé : c’est toi qui choisis !

Préparation de la recette : 

Etape1 :
Dans un saladier, mélange la farine et le sel. Forme un puits au centre.

Etape2 :
Mélange l’eau et le lait, fais tiédir le tout à feu doux dans une casserole pendant quelques minutes. Le liquide ne doit pas bouillir, juste tiédir, tu devras y mettre les doigts, attention !

Etape3 :
Dans un petit bol émiette la levure avec les doigts et dilue-la doucement en y versant un peu de mélange eau-lait. Mélange bien puis verse le liquide dans le puits.
Mélange doucement le liquide avec les doigts en y incorporant peu à peu la farine se trouvant au bord du puits.
Quand le liquide sera mélangé avec assez de farine pour devenir une pâte, continue à ajouter petit à petit le reste du liquide en continuant le procédé.
En théorie, avec ces mesures tu devrais obtenir une pâte ni trop sèche ni trop collante. Mais si ta pâte est collante, ajoute de la farine. Si au contraire tu vois que tu manques de liquide pour bien mélanger, ajoute un peu d’eau tiède.

Etape4 :
Quand tu obtiens une belle boule de pâte homogène, ajoute-y le beurre coupé en petits morceaux et continue à travailler ta pâte.
Pour obtenir une mie moelleuse, il faut faire entrer de l’air dans la pâte. Pour cela, étire ta pâte puis replie-la en 2 une dizaine de fois.
Evidemment, si tu as un robot de cuisine qui te permet de faire la pâte, c’est plus simple : il te suffit d’y verser les ingrédients et le robot travaille pour toi.
Si tu n’en as pas, pas de panique : pas besoin de travailler la pâte pendant des heures, quelques minutes suffisent. Et puis ça va te muscler tes p’tits bras.

Etape5 :
Laisse reposer ta pâte pendant au moins 1 heure, dans un saladier recouvert d’un torchon. Choisis un endroit à l’abri des courants d’air et si possible près d’une source de chaleur (surtout en hiver). Perso je la mets dans le four éteint : elle est à l’abri de la lumière et des courants d’air.

Etape6 :
Quand ta pâte aura doublé de volume, préchauffe ton four à 200°C.
Prépare une plaque pour le four et recouvre-la de papier sulfurisé.
Dans une casserole, fais bouillir 1 litre d’eau, ajoute le sel et le bicarbonate.
Divise la pâte en portions égales (environ 8 à 10 portions) et forme des petits boudins.

Etape7 :
Plonge ces boudins un à un dans l’eau bouillante pendant 30 secondes puis dépose-les sur la plaque pour le four.

Etape8 :
Tu te souviens du jaune d’œuf dont tu avais besoin ? Ben c’est maintenant qu’il va te servir ! Tu vas préparer ce qu’on appelle une dorure : c’est ça qui va donner une belle couleur bronzée à tes moricettes.
Verse ton jaune dans une petite coupelle et casse-le avec une fourchette. A l’aide d’un pinceau de cuisine, badigeonne tes moricettes avec le jaune d’œuf. Strie ensuite chaque moricette sur le dessus à l’aide d’un couteau sans dents humide : ainsi elle gardera sa forme et ne se déchirera pas pendant la cuisson.

Etape9 :
Saupoudre ensuite tes moricettes avec tes graines ou herbes préférées. Je te propose un mélange de graines de sésame, pavot et lin avec un peu d’origan et de romarin ciselé mais laisse ta créativité parler !
Hop, direction le four pour 15 à 20 minutes sur chaleur tournante, puis 5 minutes sur grill pour donner une belle couleur dorée à tes moricettes.

Etape10 :
Quand les petits pains auront refroidi, prépare des sandwiches aussi bons qu’originaux.
Essaie par exemple la tapenade, quelques anchois, des tomates cerise, une feuille se salade pour le croquant. Bon appétit !

N’hésite pas à poser des questions si besoin et à m’envoyer les photos de tes réussites!